MANIFESTE

 

Nous venons d’horizons divers. Nous lisons la presse dans le métro, dans la rue, dans l’avion, dans notre salon ou dans des parcs. Nous surconsommons l’information sur mobile, dans les livres, à la télévision, sur internet ou dans les journaux papiers. Elle est partout, tout le temps. Nous sommes surinformés, mais tant d’histoires nous échappent. Noyés sous les faits divers, nous n’y faisons presque plus attention et préférons en rire, le Gorafi le prouve.

Il y a beaucoup à savoir, pourtant, sur le monde d’aujourd’hui. L’actualité, avec tout ce qu’elle recèle de subtilités, de complications et d’imbrications parfois, nous l’avons découverte le 11 septembre.

Comme vous, nous étions restés figés devant les images repassant en boucle les avions s’écrasant sur les Twin Towers. Nous avons aussi vécu au rythme des événements des places Tahrir, Gezi ou Maïdan, plus récemment. Et, tels des enfants, nous n’avons pas boudé notre plaisir devant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

Depuis plusieurs mois, nous développons une réflexion : comment mieux informer ? Comment valoriser au mieux la pluralité des supports ? Comment rendre à l’information et au journalisme leurs lettres de noblesse ? Il est plus que paradoxal de voir le métier intéresser autant, tout en subissant un tel désaveu des politiques, des professeurs et de l’opinion publique en général.

Il nous semble impératif de ne pas promouvoir un type d’information au détriment d’un autre. La force des nouveaux médias, entendus ici en tant que medium d’information, réside dans leur diversité, et surtout dans leur complémentarité.

Fruit de notre réflexion, nous avons donc décidé de lancer IJSBERG.

Ce nouveau média se veut évolutif, dynamique. Il sera à la fois à contretemps et pleinement ancré dans le monde d’aujourd’hui. Le constat de base, celui du manque de traitement de l’international dans nos médias, est réducteur. Les médias parlent tous de l’international. La culture mondiale est partout. Nous partageons désormais avec nos voisins nombre de points communs et de références. Pourtant, nous savons finalement si peu de choses du quotidien d’un habitant du Mexique, d’Australie, d’Inde ou de Tanzanie.

À la conception de ce  nouveau titre, de jeunes journalistes, disciples d’Albert Londres, mais élevés au rythme des web documentaires et des applis mobiles. Francophones en majorité, nomades évidemment, nous ambitionnons de construire le média de nos rêves. Formés dans les meilleures écoles, ayant déjà vécu à l’étranger, enrichis par nos expériences, nous sommes conscients des particularismes et convaincus de la nécessité d’en rendre compte avec fidélité.

Un média, plusieurs temps d'information

Nous sommes persuadés qu’il faut faire cohabiter plusieurs temps d’information, avec, à chacun, son format. Des brèves, factuelles, précises, toujours conjuguées aux temps de l’indicatif, des articles d’analyse, fouillés et approfondis, des interviews fleuves avec des figures de notre époque, mais aussi des gens de toutes sortes. Nous croyons aux lives, avec tout ce qu’ils peuvent transmettre de données et de ressenti, aux vidéos et aux histoires grands formats, multimédias, multi supports. De grands reportages sur le web, en bref. L’écrit, oui, mais sans oublier l’image. Car elle est parfois bien plus éloquente que les mots. Du son, enfin. Loin de renier un support au profit d’un autre, nous avons choisi d’accorder à chacun sa juste place. Ils sont tous à même de rendre compte des subtilités et des nuances du XXIe siècle.

C’est pourquoi, au site web, nous adjoindrons un magazine papier. Hautement qualitatif, travaillé, il rendra honneur à la noblesse de notre métier. Photos, textes ciselés, mise en page élégante, il se voudra la vitrine du talent de notre équipe. Ijsberg sera la matrice de tous ces formats, lesquels se complèteront et s’imbriqueront.

Ijsberg connecté, Ijsberg accessible, Ijsberg évolutif. Nous avons la chance extraordinaire – due en partie à notre jeune âge – d’une extrême adaptabilité. Nous construirons depuis une feuille blanche avec comme seules limites ce à quoi nous n’osons rêver, et élèverons les fondations de ce que nous espérons bien devenir rapidement un modèle de journalisme. Nous vous donnons rendez-vous dans quelques semaines.

À très vite.

Le site a ouvert, il est là.

signature

Pour nous contacter : contact[at]ijsbergpress.com

  • Kentin Nigi

    Très bonne initiative ! Je plussois

  • georges gonon-guillermad

    Très intéressante démarche. À suivre

  • Marianne Sha

    Avec ce manifeste plein d’optimisme, d’ambition et de promesses, vous avez mis la barre journalistique de votre média bien haut. J’ai donc hâte de vous découvrir très bientôt :) Bon courage.

  • Youness Rhounna

    C’est frais, c’est actuel, c’est ambitieux. C’est ce qu’il nous faut à tous. Merci, ne lâchez rien.

  • http://davanac.me/ Damien Van Achter

    Bravo ! Hâte de voir la suite.

  • Marie-Laure Mathot

    Du grand reportage web sans oublier le papier pour autant, de belles idées dans ce projet. Hâte de voir le résultat!